Société

Neuf ouvrages pour parler des stéréotypes de genre et des discriminations sexistes

30 nov.. 2023

L’égalité filles-garçons est un principe inscrit dans le code de l’éducation. Il est aussi un des axes principaux du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Emmanuel Macron a même cité la parité homme/femme comme l’une des grandes causes de son deuxième quinquennat.

En 2023, les filles et les femmes sont encore et toujours les premières victimes de violences conjugales (86% des victimes sont des femmes), de viol ou tentatives de viol (94000 femmes victimes en moyenne chaque année) ou de harcèlement (une femme sur deux en France (53%) et plus de six jeunes femmes sur dix (63%) ont déjà été victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle au moins une fois dans leur vie).

Les enfants subissent les stéréotypes de genre dès le plus jeune âge. Une étude a prouvé que les gens ne réagissaient pas de la même façon aux pleurs d’un bébé en fonction du sexe de l’enfant. Les programmes disent ainsi dès l’école maternelle que l’école “construit les conditions de l'égalité, notamment entre les filles et les garçons”. Dès 3ans, les enseignants ont un rôle primordial dans la lutte contre les stéréotypes. Malheureusement, ces sujets ne sont pas forcément prioritaires dans la formation des professeurs des écoles. Par exemple, à titre personnel, pendant les dix ans où j’ai enseigné à l’école publique, je n’ai jamais été formé sur ces sujets.

Afin de vous accompagner au mieux dans vos séances, voici une sélection de trois ouvrages par cycle afin d’aborder les questions de genre et lutter contre les stéréotypes sexistes de la petite section au CM2.

Cycle 1

Les filles / Les garçons peuvent le faire aussi ! de Sophie Gourion


“Les garçons ça ne pleure pas. Les filles ça aime le rose" autant d'injonctions que tous les enfants ont entendu une fois dans leur vie.

Cet album double face, un côté fille et un côté garçon, s’attaque aux stéréotypes que les élèves véhiculent parfois eux-mêmes à l’école. Il invite tous les enfants à vivre librement sans essayer de se conformer aux stéréotypes de genre que la société essaie de leur imposer. En classe, il peut donner la possibilité d’ouvrir le débat. Pourquoi les filles ne pourraient pas aimer les voitures ? Pourquoi les garçons ne pourraient pas jouer à la poupée ? Souvent ces questionnements font resurgir des conceptions sexistes plus larges (parce que ce sont les mamans qui s’occupent des bébés...).

Nils, Barbie et le problème du pistolet de Kari Tinnen et Mari Kanstad Johnsen


Nils a cinq ans et son papa l’emmène acheter le jouet de son choix au magasin. Mais voilà, Nils sait très bien ce qu’il veut: une Barbie. Ni son père, ni un garçon de l’école, ni la caissière, ni personne ne le fera changer d’avis.

Un album sans jugement qui raconte les divers sentiments (colère, honte…) que traversent père et fils. Cette histoire parle de la pression sociale exercée sur les enfants pour se conformer aux stéréotypes de genre. En classe, il permettra d’ouvrir un dialogue sur ce que ressentent les personnages, pourquoi ils ressentent ces émotions et si les élèves ont eux aussi ressenti tout ça un jour.

Je ne parlerai plus de Kouam Tawa et Philippe Reich


La soeur du narrateur ne veut plus parler… Et tout le monde lui demande pourquoi. Et bien, elle a pourtant une très bonne raison de faire la grève de la parole. Elle trouve injuste la différence de traitement entre son frère et elle.

Cet album soulève la question de la répartition des tâches ménagères. Sujet d’actualité puisqu’en France 80 % des femmes indiquent consacrer au moins une heure par jour à la cuisine ou au ménage contre seulement 36 % des hommes selon l’observatoire des inégalités. Mais aussi des différences de traitement entre les filles et les garçons.

Cycle 2

Les filles, les garçons et moi - Mes p’tites questions


Ce livre documentaire pose 16 questions sur les filles, les garçons, les stéréotypes et comment les combattre. Les sujets sont abordés avec simplicité et permettent d’ouvrir la discussion en classe.

Tu peux d’Elise Gravel

Dans le même esprit que le livre de Sophie Gourion, Elise Gravel montre aux enfants qu’ils sont libres d’être ce qu’ils veulent et que leurs émotions sont légitimes quelque soit leur genre. D’ailleurs en anglais le livre s’appelle “Artsy boys and smelly girls” que l’on pourrait traduire par “Garçons sensibles et filles qui puent”. Le petit plus de cette ouvrage c’est qu’il est très propice à son utilisation en classe. D’une part parce qu’il est disponible gratuitement en français et en anglais sur le site de l’auteure. Ensuite parce que les illustrations et la mise en page permettent rapidement d’imaginer une exploitation en arts visuels.

Fille - Garçon d’Hélène D’ouvert


Cet ouvrage parle aux enfants de l’importance d’être bien dans sa peau. Il parle aussi bien des stéréotypes de genre que du racisme ou de l’homophobie. L’album est très inventif puisqu’il présente de nombreux mécanismes (pop-up, rabats etc..) et coloré. Il captive l’oeil et traite de nombreux sujets essentiels avec bienveillance. Le livre permet d’aborder les sujets du bien vivre ensemble.

Cycle 3

La ligue des super-féministes de Mirion Malle


Mirion Malle offre aux enfants un livre boîte à outils qui donne les moyens de penser les discriminations sexistes omniprésentes dans la société, notamment dans les représentations, et de les combattre. Ainsi cette BD aiguise l’oeil des élèves et leur permet de repérer des situations ou propos sexistes. Ils deviennent ainsi des super-héros de la lutte contre les stéréotypes et les discriminations sexistes parce que oui, les garçons aussi peuvent lutter !

La parité - Filles et Garçons de Carina Louart et Eva Coste